Hausse des prix du carburant : « C’est compliqué, mais il n’y a pas le choix »

Édouard_Philippe_(cropped)

Pour le Premier ministre, le besoin de combattre les émissions de gaz à effet de serre prime sur les autres considérations, comme la grogne des Français : « Il faut pouvoir inciter nos concitoyens à changer un certain nombre de comportements qui sont problématiques du point de vue des équilibres environnementaux ».

Il ajoute : « Théoriquement, tout le monde est d’accord (pour réduire les émissions) mais en pratique c’est difficile […]. Alors c’est facile à dire comme ça, et puis quand on rentre dans le détail, ça râle un peu il faut reconnaître. Je ne sais pas au Vietnam mais en France, parfois ça râle ».

Edouard Philippe a par ailleurs fait valoir, pour « accompagner » ce changement, les primes à la conversion du gouvernement dans l’automobile ou pour changer les chaudières au fioul.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s