Accéder au contenu principal

Algérie : Vers la punition des commerçants qui utilisent une autre langue que l’arabe

Publicités

La question de l’utilisation d’autres langues que la langue arabe sur les enseignes commerciales vient d’être à nouveau soulevée, ce jeudi 25 mars 2021, par le ministre du Commerce Kamel Rezig.

Lors d’une séance plénière consacrée aux questions des sénateurs au Conseil de la Nation, le ministre du Commerce a évoqué des textes de loi, qui sont en cours d’élaboration, à même de sanctionner des commerçants qui utilisent une autre langue que l’arabe sur les enseignes de leurs commerces.

Rappelons aussi que tamazight est aussi une langue nationale est officielle.

Publicités
Publicités
Publicités
Publicités

Catégories

Algérie

Votre news Tout afficher

Liberté de le dire : La liberté d'expression commence par la liberté de la plume, vos actualités nationales et internationale : Politique, économie, société...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :