Le Doliprane, l’aspirine ou l’Advil ne seront plus en libre-service dans les pharmacies

L’agence du médicament a annoncé ce mardi 17 décembre que le Doliprane, l’aspirine ou encore l’Advil ne seront plus en libre-service dans les pharmacies. La mesure prendra effet à partir du 15 janvier prochain. Son but est d’éviter l’automédicamentation de ces produits qui, en surdosages, peuvent amener à la mort.

L’aspirine, le Doliprane ou l’Advil, médicaments vendus sans ordonnance dont certains sont fabriqués à l’usine Upsa d’Agen, ne seront plus en accès libre dans les rayons des pharmacies mais obligatoirement rangés derrière le comptoir à partir du 15 janvier, pour limiter les risques liés à un mauvais usage, a annoncé mardi l’agence du médicament ANSM.

« Afin de favoriser le bon usage de ces médicaments d’utilisation courante, l’ANSM a décidé qu’à compter du 15 janvier 2020, ces médicaments ne pourront plus être présentés en libre accès dans les pharmacies, renforçant ainsi le rôle de conseil du pharmacien auprès des patients qui souhaitent en disposer sans ordonnance », a déclaré l’ANSM, dont la décision finale intervient après un avis en ce sens émis début octobre.

« Cette mesure s’inscrit dans la continuité des actions menées par l’Agence pour sécuriser l’utilisation de ces médicaments, notamment l’arrivée dans les prochains mois d’un message sur les boîtes des médicaments contenant du paracétamol afin d’alerter sur le risque pour le foie en cas de surdosage », a fait valoir l’ANSM dans le communiqué publié sur son site.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s