La moudjahida Louisa Ighil Ahriz : «La puissante bande n’a pas été arrêtée»

10696306_587694254707726_1464581992171281493_n.jpg

La moudjahida Louisa Ighil Ahriz a appelé les citoyens à poursuivre leur mobilisation et à rejeter l’élection présidentielle du 12 décembre prochain. «On nous oblige à aller aux élections, mais notre position est claire : nous ne voulons pas d’un Bouteflika bis, parce que ces candidats sont des personnes qui ont déjà participé au système, alors que les jeunes refusent ce système en entier», a-t-elle affirmé au micro de Berbère TV, lors de la marche de ce vendredi.

«D’accord, il y a eu des arrestations, mais il me semble que la puissante bande n’est pas encore arrêtée, et elle est aux aguets», a ajouté Mme Ighil Ahriz, allusion aux tenants actuels du pouvoir illégitime, tout en rendant un vibrant hommage «à ce grand peuple mature, pacifique, politisé, déterminé et qui a tenu le coup depuis quarante et un vendredis». «Maintenant, nous demandons plus que cela, [à savoir] la libération de tous les détenus et la liberté d’expression totale parce que nous voyons que les chaînes publiques ne parlent pas du tout de nos marches, nous demandons également la liberté totale de la justice qui ne devra pas rendre ses verdicts sur un coup de téléphone et nous demandons, enfin, un Etat de droit», a encore dit l’icône de la Révolution qui a appelé le peuple à «continuer à manifester et continuer à tenir bon jusqu’à la victoire».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s