Algérie : ex-chef de l’armée, le général Nezzar visé par un mandat d’arrêt international

L’Algérie a lancé un mandat d’arrêt international contre l’ancien ministre de la Défense et ex-chef d’état-major de l’armée algérienne Khaled Nezzar et son fils, accusés notamment de « complot », a annoncé mardi la télévision nationale. Par crainte de subir le même sort que d’autres ex-responsables politiques à l’endroit desquels la justice a ouvert une série d’enquêtes pour des faits de corruption et, quelquefois, diligenté des détentions préventives, le général à la retraite Nezzar, ancien homme fort du pays au début des années 1990, a fui il y a un plus d’un mois en Espagne où il a été rejoint par son fils, selon des médias algériens. Pour rappel, le général Nezzar a été l’un des principaux artisans en janvier 1992 de l’interruption du processus électoral destinée à empêcher la victoire des islamistes aux législatives et qui a précipité l’Algérie dans une « décennie noire » de guerre civile.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s