Algérie : Gaid Salah veut maintenir les élections en juillet contre la volonté du peuple

Le général major Gaid Salah qui avait été nommé par l’ancien président Bouteflika, qui a été vice ministre de la défense de Bouteflika, qui a soutenu les mandats de Bouteflika, ce qui fait de lui un symbole du régime dont le peuple algérien souhaite le départ, annonce aujourd’hui depuis une caserne sa volonté de la tenue des élections présidentielles en juillet.
« Il est préférable que les marches se caractérisent par un niveau raisonnable et suffisant d’organisation et d’encadrement efficace pour faire émerger de vrais représentants qui se distinguent par leur sincérité et intégrité pour transmettre les revendications légitimes de ces marches, en leur évitant toute forme d’anarchie et de tomber dans le piège de l’infiltration par des individus ayant des plans suspects qui utilisent ces manifestations comme un portail pour scander leurs slogans et brandir leurs bannières, et une passerelle pour transmettre certaines revendications irrationnelles, telle que l’exigence du départ collectif de tous les cadres de l’Etat, sous prétexte qu’ils représentent les symboles du système », a déclaré le chef d’d’état-major dans une allocution prononcée ce lundi à Ouargla en marge d’une visite dans la 4e Région militaire.

Le peuple algérien souhaite le départ de tout les symboles de l’ancien régime, pas seulement remplacer un clan par un autre.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s