Isaad Rebrab : Victime sous Bouteflika et prisonnier sous GAID-SALAH

JInTV6qy_200x200.jpg

Le patron de l’armée, Gaïd Salah, en faisant arrêter le 22 avril le PDG du premier groupe privé algérien, Issad Rebrab, malgré son âge avancé, le premier contributeur du budget algérien après la Sonatrach, l’industriel bénéficie d’une très bonne image en Algérie et particulièrement en Kabylie d’où il est originaire.

L’homme, dont la puissance s’étend des deux côtés de la Méditerranée, est propriétaire, entre autres, du groupe d’électroménager Fagor-Brandt. Issad Rebrab est en prison, accusé de fuites de capitaux, d’importations illégales et de surfacturation. Dernier épisode de la guerre du pouvoir en Algérie.

Cela fait 9 jours qu’il est emprisonné avant même d’être condamné, cela pour lui faire payer d’avoir participer aux manifestations au côté du peuple algérien. Le général qui promettait une nouvelle ère, a conduit a des emprisonnements des hommes d’affaires avant le jugement, la répression policière lors des manifestations, des moyens que même Bouteflika n’a pas osé utilisés.

Les citoyens restent mobilisés comme depuis le début pour faire dégager tous les symboles du système et construire une réelle démocratie. Ce vendredi, des rassemblements sont encore prévus.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s