Soudan: tirs de gaz lacrymogènes sur la foule toujours rassemblée à Khartoum

La sécurité soudanaise a tiré mardi des gaz lacrymogènes sur les milliers de manifestants antigouvernementaux toujours rassemblés près du QG de l’armée, qui a toutefois tiré en l’air pour repousser ces forces de l’ordre, ont rapporté des témoins.

Depuis samedi, des milliers de Soudanais, bravant l’interdiction de manifester, sont rassemblés devant le quartier général de l’armée, dans la capitale à Khartoum.

Lundi, la foule a exhorté l’institution militaire, qui n’est pas directement intervenue depuis le début de la contestation il y a près de quatre mois, à soutenir leur mouvement de contestation et à discuter avec eux d’un « gouvernement de transition » pour remplacer le président Omar el-Béchir.

A cette heure, les intentions exactes de l’armée restent inconnues.

Tôt mardi, les forces de sécurité du puissant Service national de renseignement et de sécurité (NISS) et la police antiémeutes –qui mènent la répression depuis le début du mouvement en décembre– ont elles tiré des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser les manifestants, ont rapporté des témoins et un manifestant.

« Il y a des tirs intenses de gaz lacrymogènes après quoi l’armée a ouvert les portes du complexe pour laisser entrer les manifestants », a ajouté un des témoins.

Afp

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s