En Algérie, cinq anciens hauts responsables de l’armée incarcérés


Les généraux ont été placés en détention provisoire dans une affaire de « biens mal acquis » et de « corruption ».

Cinq généraux algériens, récemment limogés de hautes fonctions dans la hiérarchie militaire, ont été placés en détention provisoire, dimanche 14 octobre, pour des malversations présumées, ont indiqué à l’AFP deux sources sécuritaires à Alger.

Le général Menad Nouba, ex-commandant de la gendarmerie nationale, les généraux Habib Chentouf, Saïd Bey et Abderrazak Chérif, anciens chefs de régions militaires, et le général Boudjemaâ Boudouaour, ex-directeur des finances au ministère de la défense, ont comparu devant un juge d’instruction du tribunal militaire de Blida (50 km au sud d’Alger), selon ces sources. A l’issue de cette comparution, la justice a décidé de les placer en détention provisoire.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s