Tous savoir sur le visa de court séjour Schengen (France)

a3e4c2e6ec3c0c783890a7bb2e44373b_M.jpg

Pour pouvoir entrer et séjourner jusqu’à 3 mois en France, un étranger doit normalement posséder un visa dit « de court séjour » (type C). Ce visa « uniforme » est commun aux États Schengen. Il permet de séjourner en France et dans les autres pays Schengen, sauf exception. Il faut aussi détenir d’autres documents qui varient suivant l’objet du séjour.

Vous êtes concerné si : vous êtes étranger, et vous venez pour un séjour d’une durée maximale de 3 mois en France (ou un autre pays Schengen), et vous n’avez pas de titre de séjour ou de visa de long séjour dans un pays Schengen.

Un visa est une vignette apposée par l’administration d’un pays sur le passeport d’une personne afin de l’autoriser à entrer et séjourner pendant une période déterminée.

Le visa de court séjour, type C, vous permet d’entrer et de voyager en France et dans les autres pays Schengen.

À titre exceptionnel, il peut avoir une validité territoriale limitée à la France ou à un ou plusieurs pays Schengen(par exemple, France et Belgique).

À la différence d’un visa national de long séjour, le visa Schengen ne vous autorise pas à vous installer en France.

Ce visa peut vous être accordé notamment pour :

  • un voyage touristique,
  • un voyage professionnel,
  • une visite familiale,
  • suivre une formation courte ou un stage,
  • exercer une activité rémunérée (par exemple si vous êtes artiste en tournée en France, sportif, mannequin, etc.), après avoir obtenu une autorisation provisoire de travail.

Le visa de court séjour vous permet de séjourner 90 jours maximum dans les pays Schengen.

Ainsi vous disposez d’une période globale de 180 jours (6 mois) pour effectuer un séjour ininterrompu de 90 jours ou plusieurs séjours d’une durée cumulée de 90 jours maximum. À l’expiration de ce délai maximum de 90 jours, vous devez quitter Schengen. Vous ne pourrez y revenir que 180 jours après votre première entrée pour un nouveau séjour maximum de 90 jours, et ainsi de suite pour tout autre voyage.

Il peut vous être délivré pour :

  • 1 seule entrée (par exemple pour un voyage unique de 30 jours afin de rendre visite à votre famille en France),
  • ou 2 ou plusieurs entrées (visa de circulation), permettant un ou plusieurs séjours successifs ne dépassant pas 90 jours sur toute période de 180 jours (sa validité comprise entre 6 mois et 5 ans).

En fonction du motif de votre séjour, vous devez également présenter (sauf dispenses) :

  • des justificatifs sur vos moyens d’existence (espèces, chèques de voyage, cartes bancaires internationales,etc.),
  • des justificatifs sur les garanties de votre rapatriement (billet de transport de retour, etc.),
  • une assurance couvrant les dépenses médicales et hospitalières, y compris d’aide sociale, pour les soins que vous pourriez recevoir en France (la couverture minimum demandée est de 30 000 €),
  • une attestation d’accueil ou un justificatif d’hébergement dans un hôtel ou un établissement d’accueil, si votre séjour s’effectue dans le cadre d’une visite privée ou familiale,
  • les documents sur l’objet et les conditions de votre séjour en France, si votre voyage est touristique ou professionnel ou a pour but une hospitalisation ou des travaux de recherche.

Vous devez déposer votre demande de visa (pas plus de 3 mois avant le départ prévu) auprès des autorités consulaires françaises du pays où vous vivez :

  • si la France est la destination unique de votre voyage,
  • ou si la France est la destination principale de votre voyage (en termes de durée ou d’objet), s’il comporte plusieurs destinations (par exemple : si vous voulez passer 1 semaine en Allemagne et 1 mois en France, c’est le consulat français qui est compétent).

Votre passeport doit :

  • être valide au minimum 3 mois après la date d’expiration de votre visa,
  • et avoir été délivré depuis moins de 10 ans.

Vos données biométriques sont enregistrées dans un fichier, appelé Visabio.

Ces données sont les images numérisées :

  • de votre photo,
  • et de vos empreintes digitales (l’enfant de moins de 12 ans n’est pas concerné).

Vous ne pouvez pas vous opposer à cet enregistrement, mais vous disposez d’un droit d’accès et de rectification au fichier.

En cas de refus ?

Tout refus de visa doit être motivé par les autorités consulaires, ce qui permettra au demandeur de pouvoir former un recours gracieux auprès auprès du consulat en lui demandant de revoir sa décision.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s