Accéder au contenu principal

La situation des chrétiens en Algérie

Ces derniers temps la situation des chrétiens en Algérie se dégrade, plusieurs signes montre l’intensification de la persécution de la part des autorités.

Septembre 2017 – L’église d’Ait Bouadou a été menacée de fermeture sous prétexte qu’avant son ouverture en décembre 2015, le local était affecté à une activité commerciale.

2 octobre 2017 – La demande de liberté conditionnelle concernant Slimane Bouhafs (50 ans) a été rejetée en dépit de son mauvais état de santé et de sa bonne conduite. Il purge une peine de 3 ans de prison depuis sa condamnation le 31 juillet 2016 pour « insultes envers l’islam et son prophète » suite à un post sur Facebook.

Une église d’Aïn El Turck, une ville située à 15 km de la ville d’Oran a été fermée, le 9 novembre 2017, par les autorités locales. Elle a pourtant été officiellement enregistrée et est affiliée à l’Église Protestante d’Algérie (EPA).

À Ouargla, dans le sud de l’Algérie, une autre église a reçu l’ordre du Wali de cesser toute activité religieuse, à la suite d’une inspection des bâtiments le 14 décembre. Les dirigeants ont été accusés de ne pas avoir reçu l’autorisation d’utiliser le bâtiment comme lieu de culte et de ne pas avoir respecté les exigences de sécurité. On leur a conseillé de demander la permission au ministère des affaires religieuses, suite à quoi il a été stipulé que les activités de culte ne peuvent recommencer que trois mois après avoir obtenu cette permission. L’église a été active pendant dix ans.

Mi-décembre, à l’aéroport d’Oran, un pasteur français s’est vu interdire l’entrée en Algérie par les autorités, a relayé Chrétiens.info le 25 janvier. Celles-ci n’ont donné aucune raison à l’arrestation et l’expulsion du pasteur: sa carte de séjour, valable pour dix ans, lui avait été récemment délivrée.

Âgé d’une soixantaine d’année, ce pasteur réformé vivait depuis plusieurs années à Oran, où il occupait le poste de directeur d’une école privée de langue française. S’il entretenait des liens étroit avec l’Eglise locale, il n’avait pas de responsabilité dans la direction de celle-ci.

Ajoutant a cela, le ministre algérien des affaires étrangères qui dit « Mis à part les ressortissants étrangers de confession chrétienne ou juive, il n’y a pas de minorités religieuses en Algérie ».

La liberté de culte qui est pourtant garantie dans la constitution, mais elle est loin d’être le cas dans la pratique, cette ensemble d’événements montre que la répression des minorités religieuses en Algérie est bel est bien présente.

Catégories

Algérie, Monde

Votre news Tout afficher

Liberté de le dire : La liberté d'expression commence par la liberté de la plume, vos actualités nationales et internationale : Politique, économie, société...

One thought on “La situation des chrétiens en Algérie Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :