Accéder au contenu principal

Jusqu’à 3.000 jihadistes de l’EI pourraient revenir en Europe

b269538d356449db5a7aa2233d8c9e0a9af71094.jpg
AFP/Archives / MARWAN IBRAHIM

Entre 1.200 et 3.000 Européens ayant vécu ou combattu avec l’organisation État islamique (EI) en Irak et Syrie pourraient revenir en Europe, selon un rapport d’analystes qui appelle les pays concernés à préparer minutieusement la gestion de ces retours à risques.

« La plupart des pays membres de l’Union européenne », dont la France, « s’attendent à une augmentation lente mais progressive des retours de combattants » de l’EI et du groupe Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ancien front al-Nosra, lié à Al-Qaïda), souligne le Réseau européen de sensibilisation à la radicalisation (Radicalization awareness network, RAN), créé par la Commission européenne.

Le nombre de ces « revenants » devrait notamment augmenter si le « califat » autoproclamé de l’EI, qui a beaucoup cédé de territoire en Syrie et Irak ces derniers mois, « est vaincu militairement ou s’effondre », note-t-il dans un rapport remis en juillet aux pays membres de la Commission.

Diverses estimations prévoient « entre 1.200 et 3.000 retours » d’Européens avec « des antécédents différents », en grande partie « des femmes et des enfants », ajoute le RAN, qui estime qu' »environ 30% » sont déjà rentrés, au su des autorités – ils sont alors souvent arrêtés – ou clandestinement.

Selon le RAN, « plus de 42.000 combattants terroristes étrangers » ont rejoint l’EI « depuis plus de 120 pays » entre 2011 et 2016 – un afflux d’une ampleur inédite dans l’histoire du jihad dans le monde – dont « plus de 5.000 » d’Europe.

Ces derniers sont pour beaucoup partis « de Belgique, de France, d’Allemagne et du Royaume-Uni, d’Autriche, du Danemark, de Finlande, d’Italie, des Pays-Bas, d’Espagne et de Suède », ajoute-t-il, en précisant que le taux de retour « est plus élevé », proche de la moitié, pour le Danemark, la Suède et le Royaume-Uni.

15 à 20% sont morts sur place, 30 à 35% sont déjà rentrés et environ 50% sont encore en Syrie et en Irak, selon l’Union européenne.

Catégories

Monde, Politique

Étiquettes

,

Votre news Tout afficher

Liberté de le dire : La liberté d'expression commence par la liberté de la plume, vos actualités nationales et internationale : Politique, économie, société...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :