Accéder au contenu principal

Pakistan veut que Facebook et Twitter l’aident à lutter contre le blasphème

Le Pakistan a dit qu’il a demandé à Facebook et Twitter pour l’aider à identifier les Pakistanais soupçonnés de blasphème pour qu’il puisse les poursuivre ou de poursuivre leur extradition.

En vertu des lois sur le blasphème strictes du Pakistan, toute personne coupable d’avoir insulté l’islam ou le Prophète Muhammad peut être condamné à mort.

Ministre de l’Intérieur Chaudhry Nisar Ali Khan a déclaré jeudi qu’un fonctionnaire à Washington l’ambassade du Pakistan a approché les deux sociétés de médias sociaux dans un effort pour identifier les Pakistanais, soit à l’intérieur du pays ou à l’étranger, qui a récemment partagé matériel jugé offensant pour l’islam.

Il affirme que les autorités pakistanaises ont identifié 11 personnes pour les interroger sur le blasphème présumé et demanderait l’extradition de toute personne vivant à l’étranger.

Catégories

Monde

Votre news Tout afficher

Liberté de le dire : La liberté d'expression commence par la liberté de la plume, vos actualités nationales et internationale : Politique, économie, société...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :