Accéder au contenu principal

Algérie : L’atteinte à l’écrivain Anouar Rahmani convoqué par la police à cause de son roman

Anouar Rahmani, jeune écrivain algérien arabophone, affirme avoir été interpellé, mardi 28 février, par la police judiciaire à Tipasa pour la publication de son dernier roman, La ville des ombres blanches, sur Internet. Et qu’ils lui ont posés des questions sur le contenu de son livre, notamment sur un passage qui cite le nom de Dieu.

Selon TSA, le romancier Anouar Rahmani a dû répondre à des questions très personnelles concernant ses penchants idéologiques et à son appartenance religieuse. Il a affirmé qu’il a refusé de répondre aux questions ayant trait aux croyances estimant que s’il l’avait fait, il aurait renoncé à un droit fondamental et constitutionnel.

Au lieu d’encourager et de soutenir les hommes de culture à l’image de Anoua Rahmani, ils ont choisi de les réprimés. Cela constitue une atteinte a la liberté d’expression et d’opinion qui est pourtant garantie par la constitution.

Rare les hommes politiques algériens qui se sont prononcé pour défendre ce jeune écrivain, car ils se préoccupent beaucoup plus des élections législative.

L’affaire à suivre….

 

Catégories

Algérie

Votre news Tout afficher

Liberté de le dire : La liberté d'expression commence par la liberté de la plume, vos actualités nationales et internationale : Politique, économie, société...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :